Please Wait
Mykola Ilynitski, prêtre orthodoxe dont la congrégation aménage, à Kotsubynske, près de Kiev, une ancienne école maternelle en camp de déplacés en provenance de l'est de l'Ukraine et de Crimée. [Kotsubynske, octobre 2014]
Please Wait
Mykola Ilynitski, prêtre orthodoxe dont la congrégation aménage, à Kotsubynske, près de Kiev, une ancienne école maternelle en camp de déplacés en provenance de l'est de l'Ukraine et de Crimée. Ici entouré de certains des enfants du camp. [Kotsubynske, octobre 2014]
Please Wait
La congrégation de Kotsubynske, près de Kiev, accueille des déplacés du Donbass et de Crimée dans une ancienne école maternelle. Une femme est affairée à la cuisine. [Kotsubynske, octobre 2014]
Please Wait
La congrégation de Kotsubynske, près de Kiev, accueille des déplacés du Donbass et de Crimée dans une ancienne école maternelle. 40 personnes vivent dans cette chambre, dont une bonne partie sont des enfants. [Kotsubynske, octobre 2014]
Please Wait
L'association « La vie continue » accueille à Kiev des enfants déplacés avec lesquels elle organise des activités bilingues en ukrainien et en russe. [Kiev, novembre 2014]
Please Wait
L'association « La vie continue » accueille à Kiev des enfants déplacés avec lesquels elle organise des activités bilingues en ukrainien et en russe. [Kiev, novembre 2014]
Please Wait
L'association « La vie continue » accueille à Kiev des enfants déplacés avec lesquels elle organise des activités bilingues en ukrainien et en russe. [Kiev, novembre 2014]
Please Wait
L'association « La vie continue » accueille à Kiev des enfants déplacés avec lesquels elle organise des activités bilingues en ukrainien et en russe. [Kiev, novembre 2014]
Please Wait
Dans l'entrepôt (en fait une toute petite pièce) du Centre d’aide aux déplacés, des volontaires trient et rangent les vêtements et autres objets donnés. Les déplacés peuvent venir aux heures d'ouverture et prendre ce dont ils ont besoin. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Au Centre d’aide aux déplacés, enregistrement de personnes déplacées ayant besoin de médicaments, les volontaires se les procurent ensuite auprès de pharmacies partenaires. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Maxime Boutkevitch, journaliste et activiste, coordinateur du Centre d’aide aux déplacés et du No Borders Project. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
L'entrepôt du centre d'aide aux déplacés du 9/11 de la rue Frolivska, le plus grand espace de distribution humanitaire de Kiev. [Kiev, avril 2015].
Please Wait
Le centre d'aide aux déplacés du 9/11 de la rue Frolivska, le plus grand espace de distribution humanitaire de Kiev. Une trentaine de permanents y travaillent, plus les volontaires qui viennent aider lorsqu'ils ont du temps libre. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Arseniy Finberg, responsable du centre d'aide aux déplacés du 9/11 de la rue Frolivska, à Kiev. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Au centre d'aide aux déplacés du 9/11 de la rue Frolivska, une tente abrite une buvette, on peut aussi y emprunter des livres. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Nelli Ivanovna, 76 ans, ancienne ingénieure dans l'industrie énergétique, distribue des jouets dans un petit camion décoré, au centre d'aide aux déplacés du 9/11 de la rue Frolivska [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Dans les locaux de l'organisation Vostok SOS qui fournit une aide juridique et humanitaire aux déplacés. Elle vient aussi en aide aux prisonniers dans l'est séparatiste. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Viatcheslav Bondarenko, lui-même déplacé après avoir été détenu et torturé. Il vient aujourd'hui en aide, entre autres choses, aux déplacés, au sein de l'organisation Vostok SOS [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Anna Mokrousova, activiste des droits humains à Louhansk, et aujourd'hui membre de l'organisation Vostok SOS, qui vient en aide aux déplacés, ainsi qu'aux prisonniers civils dans l'est séparatiste. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Dans les bureaux de Crimée SOS, qui aide les déplacés (aide humanitaire et juridique, formations, mais elle a aussi organisé des actions pour améliorer la perception des déplacés auprès des populations hôtes). [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Dans les bureaux de Crimée SOS, qui aide les déplacés (aide humanitaire et juridique, formations, mais ils ont aussi organisé des actions pour améliorer la perception des déplacés auprès des populations hôtes). [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Tatyana Pashnyuk, travailleuse social au sein de Crimée SOS, organisation qui aide les déplacés. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Vera Lebedeva, du « centre pour l'emploi des personnes libres », créé en février 2014 pour aider les personnes ayant perdu leur emploi en raison en leur engagement pro-maïdan, aide aujourd'hui les déplacés à retrouver du travail. [Kiev, Avril 2015]
Please Wait
Igor Arbatov, du « centre pour l'emploi des personnes libres », crée en février 2014 pour aider les personnes ayant perdus leur emploi en raison en leur engagement pro-maïdan, aide aujourd'hui les déplacés à retrouver du travail. [Kiev, Avril 2015]